Edito CEV n°44 - Hiver 2011

STOP à la gabegie !

Comme beaucoup parmi vous, je suis profondément choqué par la précipitation montrée par le Collège communal pour faire aboutir le projet de lotissement "Bouygues" au Champ de Court, dénommé "Val de Croix", alors que les hectares de friche "Henricot 2" n’en finissent pas de pourrir sur pied !

Publié le dimanche 30 janvier 2011

Nous y voyons un exemple caricatural de mauvaise gestion. Alors que nous avons ce potentiel énorme au centre de notre village, près des voies de circulation importantes (routes ET transports en commun), des commerces et des activités sociales diverses, nous allons gaspiller nos "bijoux de famille", ces champs, pâtures et autres espaces verts qui constituent notre précieuse réserve d’espace agricole, de nature et d’air pur ! Nos enfants accuseront à juste titre les autorités communales pour cette gabegie, car elles sont responsables et pourraient arrêter cette fuite en avant vers le « profit maximum tout de suite » !

Un document remarquable a été rédigé par le ministre Ecolo Philippe Henry, « Politique d’aménagement du territoire pour le 21e siècle », qui peut être consulté sur notre site.

Ce document donne une vision cohérente de l’aménagement du territoire, dont un des axes principaux est le retour aux centres, la densification des zones « carrefour », en particulier près des gares. Et Court-Saint-Etienne, en retard d’une guerre, maintient des friches industrielles en son centre et gaspille ses précieuses réserves ; Court-Saint-Etienne qui, sans surprise, ne veut toujours pas approuver et mettre en application sa vision d’aménagement communal, le« Schéma de Structure ». Aberrant !

Dans la même logique rétrograde, on laisse disparaître sans réagir le sentier 103, entre Suzeril et Faux, le long de la Thyle. Ce sentier fut autrefois utilisé par beaucoup de piétons et cyclistes, en particulier le personnel des usines Henricot qui habitait Faux et au-delà. Il pourrait être un maillon essentiel de notre future mobilité « douce » ; mais non, on ferme les yeux sur la mainmise de prédateurs privés qui accaparent le bien commun ou en empêchent l’usage ! Le groupe Ecolo au Conseil communal a proposé d’allouer un premier budget à une réhabilitation de ce sentier et la proposition a été balayée d’un revers de la main. Retrouvez le dossier complet sur notre site.

Nous avons l’impression que seuls priment l’intérêt particulier et le court terme...

Il y a pourtant une autre manière de faire de la politique.

Note : Pour les sentiers, voir sur http://www.sentiers.be/spip.php?rub... « Ces voies dites « lentes » sont bien mal défendues par des lois désuètes souvent ignorées et une mauvaise volonté fréquemment constatée à l’échelle locale. Il est grand temps d’agir pour les préserver et, plus important encore, préserver le droit d’y circuler en toute liberté. Droit garanti, rappelons-le, par l’article 13 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme... »