Il y a plus ou moins 10 ans s’enclenchait une crise financière qui allait faire trembler les fondements mêmes de l’Union Européenne. Alors qu’à l’époque, les appels à la régulation de la finance étaient nombreux, qu’en est-il aujourd’hui ?

En réalité, il est bien loin le temps où une réelle régulation de la finance semblait à portée de main. Aujourd’hui, en Belgique, le gouvernement fédéral projette de privatiser Belfius, détenue pour l’instant à 100 % par l’État suite à son sauvetage. Cette banque publique joue un rôle de premier plan dans le fonctionnement et le financement des pouvoirs locaux. S’en débarrasser au profit du privé est un réel manque de vision.

Il y a des années qu’une réflexion existe au niveau européen au sujet du taxe sur les transactions financières. Malheureusement, ce projet est de plus en plus remis en cause et la Belgique ne compte plus y participer.

Dans ces contextes, européen et belge, où les leçons de 2008 n’ont pas l’air d’avoir été tirées, quelles alternatives se présentent aux écologistes ?
Les habitant·e·s de Court-Saint-Etienne connaissent le Talent, monnaie locale en circulation dans notre commune. Que penser des monnaies alternatives ? Que faire avec un outil public tel que Belfius ?Pourrait-on envisager d’autres formes de banques, comme des coopératives ?

C’est le genre de questions que nous aborderons avec Philippe Lamberts (député européen et et co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen) qui nous présentera un nouveau site relatif à la météo des banques (www.pechesbancaires.eu). Un outil ludique et simple pour s’informer sur la question complexe de la stabilité du système financier et de nos banques.

Nous serons très heureux de vous rencontrer pour cet événement !

Le mercredi 23 mai – 20h00
Salle Notre-Dame de Tangissart
Rue Notre Dame, 8
1490 Court-Saint-Etienne

Facebook : https://www.facebook.com/events/1821485534574453/
Crédit photo : Fred Marvaux © European Union 2018 - Source : EP
Share This