La crise que nous connaissons impacte déjà lourdement une partie de la population et les différents niveaux de pouvoirs ont mis en place des systèmes d’aide pour soutenir les entreprises, les commerces et les personnes les plus en difficultés. Ce sont ainsi des dizaines de milliards d’euros qui ont déjà été mobilisés ; il ne sera pas possible de prolonger encore bien longtemps ces dispositifs.

Une chose est donc sûre : avec la fin de ces dispositifs, et avec la fin du moratoire sur les faillites, il faut s’attendre dans les mois qui viennent à une explosion des demandes d’aide sociale. Les CPAS devront faire face à cette crise sociale qui n’en est qu’à son début. Tout le monde s’accorde à ce propos. Sauf les autorités de Court-Saint-Etienne…

Un budget à la baisse
En effet, le budget 2021 de notre CPAS – que la majorité a approuvé au Conseil communal du 26 janvier dernier – prévoit 1.135.000 euros pour l’octroi d’aides sociales. L’année dernière, après l’intégration d’un soutien fédéral aux CPAS pour leur permettre de faire face à l’augmentation des demandes liées à la crise, le budget prévoyait 1.185.000 euros ! Le budget global du CPAS (avec le coût du personnel et du fonctionnement) diminue lui aussi puisqu’il passe de 3.491.000 euros à 3.417.000 euros !

Le président du CPAS a beau clamer que nos affirmations sont fausses, il ne peut nier que son CPAS dispose de moins de moyens en 2021 que ce dont il a disposé l’année dernière. C’est un fait !
Les conseillers Ecolo ont par ailleurs suggéré plusieurs pistes d’actions qui mériteraient d’être mises en place pour répondre aux besoins sociaux des habitants de notre commune. Notre proposition de réfléchir ensemble, majorité et minorité, à ces pistes a été rejetée par le Bourgmestre et le Président du CPAS. Pour ce dernier, il semble inutile de développer de nouvelles actions, « Puisqu’il n’y a pas d’augmentation significative des demandes d’aide sociale à Court-Saint-Etienne ». Sans doute pense-t-il qu’il n’y en aura pas non plus en 2021…

Et un vote divisé
Pour sa part, le groupe Ecolo ne croit pas que Court-Saint-Etienne constitue une merveilleuse exception et que la crise épargnera miraculeusement sa population. Voilà pourquoi, nous avons voté contre le budget 2021 du CPAS, présenté et approuvé par les mandataires de la Liste du Mayeur (MR et cdH) qui forment la majorité.

Share This