Durant le Conseil communal du 26 janvier 2021, la conseillère communale Ecolo, Anaïs Armand, a demandé une évaluation rapide de la sécurité des riverains et cyclistes après transformation de cette avenue en piste cyclable. Les riverains sont en effet inquiets.

Pour rappel, cette route et le réseau d’égouttage vont être remis à neuf à l’automne 2021 ou au printemps 2022. L’avenue sera également transformée en rue cyclable, avec une limitation de vitesse à 30 km/h.

« Nous restons sur notre faim »
Après la présentation de l’Echevine de l’Urbanisme, Mélanie Laroche, Anaïs Armand, conseillère communale Ecolo, a donné la position d’Ecolo sur les modifications apportées au projet suite aux réactions des riverains. « Nous sommes ravis d’avoir été entendus et que le dossier aie enfin été présenté aux citoyens. Nous étions impatients de voir le résultat et je dois dire que nous restons un peu sur notre faim puisque seuls quelques aménagements à la marge ont été intégrés suite aux remarques soulevées par les riverains. Ils sont pourtant inquiets quant à la vitesse, au passage de transit et des camions ou encore quant à la sécurité des piétons. »

Une piste cyclable suffisamment sûre ?
Anaïs Armand: « Concernant les problèmes de stationnement, nous sommes particulièrement inquiets de constater qu’on mise principalement sur le stationnement des voitures le long de la voirie, sans tenir compte du risque lié à l’ouverture des portières. C’est en effet une des principales causes d’accidents de vélos. »

Evaluer rapidement, communiquer et encadrer
Anaïs Armand : « Nous prenons néanmoins acte de la volonté de réaliser une évaluation entre 6 mois et 1 an après le passage de l’avenue en rue cyclable. Nous demandons toutefois de ne pas attendre 6 mois, au vu des risques évoqués, mais de l’effectuer après 2 ou 3 mois. Et que les résultats soient présentés en Conseil communal. On demande également qu’un soin particulier soit apporté à la communication à faire aux riverains ainsi qu’un suivi accru par la police lors des premiers mois d’utilisation. » Et Xavier Marichal, également conseiller communal d’ajouter : « Il est important de prévoir, en plus des panneaux de signalisation, une pancarte bien visible pour avertir les usagers du passage en rue cyclable. »
Une affaire à suivre…

Share This